LICENCE PROFESSIONNELLE AU MAROC


LICENCE PROFESSIONNELLE AU MAROC



Depuis sa mise en place, via la réforme LMD en 2003/2004, la licence professionnelle (LP) séduit de plus en plus d’étudiants. Récente en matière de formation, elle a réussi à envahir rapidement aussi bien les universités que les écoles publiques et privées.


A l’Université : Instaurée en parallèle avec la licence fondamentale, la licence professionnelle dont la durée est équivalente à 3 ans vient en réponse à des demandes spécifiques du marché de l’emploi. Les besoins qui ont donné naissance à cette formule, ont été exprimé dans plusieurs secteurs d’activités aussi bien sur le plan national que sur le plan régional. Une augmentation considérable en matière de filières a été observée depuis 2005 (date de l’intégration des LP dans les universités). En effet, le nombre de filières a augmenté de 556%, en passant de 62 filières accréditées à 407 en 2011. Pour s’adapter aux orientations stratégiques du plan d’urgence d’alors 2009-2012, la professionnalisation et la diversification de la formation ont été alors les piliers des LP. Ainsi une introduction de modules professionnalisants a été effectuée, afin que les LP correspondent aux besoins exprimés aussi bien dans le périmètre de rayonnement des universités que dans les chantiers de dynamisation de l’économie nationale. Dans ce cadre, les langues, la technologie d’information et de communication, l’entreprenariat et la méthodologie de travail universitaire… sont partie intégrante de ce diplôme.


Dans les établissements privés : En dépit de l’absence de chiffres officiels relatifs aux LP au sein des écoles privées, les campagnes publicitaires menées par ces dernières confirment l’engouement pour ce diplôme. Les LP semblent s’imposer aussi bien dans le cadre de l’enseignement supérieur que dans celui de la formation professionnelle. Cette dernière qui s’achève par un DUT, un BTS ou un DEUG, fournit un nombre assez conséquent de candidats pour la LP. Bénéficiant d’un partenariat avec les établissements étrangers, une double diplômation et d’une collaboration étroite avec les professionnels de chaque secteur d’activité, les écoles privées proposent une offre plus attractive pour les étudiants, même si le prix reste relativement élevé par rapport aux études d’un cycle fondamental. Les spécialités quant à elles, varient entre commerce-gestion, logistique, agro-industrie et paramédical, etc.


LP : les points forts et les points faibles


Ce qui permet aux LP de se positionner comme formation majeure dans le secteur de la formation professionnalisante, c’est l’ensemble des avantages qu’elles procurent. L’autorisation d’accès avec un bac+2, la possibilité de préparation en temps partiel, l’insertion rapide dans le marché du travail, sont tous des éléments qui poussent de nombreux étudiants à opter pour les LP. Cependant, la professionnalisation des LP ne passe pas sans difficultés. En effet, les entreprises qui acceptent d’encadrer les étudiants et leur permettent une action pratique sur le terrain, sont limitées dans les régions qui ne sont pas industrialisées. Parfois, l’accès aux LP est en lui-même assujetti à des contraintes quand il s’agit de l’Université. Au niveau de cette dernière, l’accès n’est pas systématique. Il se fait après toute une procédure qui comprend une étude de dossier, un test écrit et un test oral. Cette sélection est due à l’adoption de l’approche professionnalisante qui est considérée comme coûteuse.

شارك المقال

ليست هناك تعليقات:

ضع تعليقك هنا
الإبتساماتإخفاء